Le studio design Greutmann Bolzern, un duo avec des perspectives claires

Dans une ancienne usine de cigarettes, le duo suisse de designers Urs et Carmen Greutmann se consacre au futur aspect des univers de bureau. Une visite de leur atelier n'est pas seulement le reflet de la diversité de leur travail, elle est aussi un voyage dans le langage du design de ces 20 dernières années.

Vidéo en allemand

Douze loups hargneux barrent l'accès au studio de Urs et Carmen Greutmann. «C'est pour effrayer les cambrioleurs», dit en riant Carmen Greutmann tout en se déplaçant autour de l'installation artistique placée au sol, dans la grande salle baignée de lumière, au deuxième étage de l’ancienne fabrique de cigarettes située à Zurich.

Répartis sur plusieurs étages, les locaux de Greutmann Bolzern sont situés entre la rivière de la ville, la Limmat et la prostitution nocturne. Les deux dessinateurs en bâtiment sont de vrais experts du design; des luminaires au mobilier en passant par les chaises et les bureaux, les salons d'aéroport et les expositions, ils disposent d'une palette variée. «Notre objectif a toujours été d'avoir une offre très large», dit Urs Greutmann pendant la visite de l'atelier de 300 mètres carré. D'une part, cela est né d'une réflexion économique, d'autre part, surtout pour le plaisir. «Nous travaillons en permanence avec de nouveaux secteurs, de nouvelles cultures, de nouvelles personnes, de nouveaux univers et de nouveaux objets», dit Urs Greutmann.

Chaque création à échelle 1:1
Chez Greutmann Bolzern, au troisième étage, se trouve un atelier de construction de maquettes, situé au-dessus du bureau loft. Un maquettiste interne à l'agence y reproduit fidèlement chaque création du duo de designers à échelle 1:1. «Avoir son propre atelier de maquettes est un luxe», dit Carmen Greutmann. Peu de designers disposent d'un tel outil. Pour l'équipe à succès, l'atelier de maquettes est très important: «il permet de penser avec les mains», dit Carmen Greutmann. Leurs créations doivent pouvoir pivoter, tourner et être manipulées «complètement», dit-elle. Le couple en est convaincu, l'effet d'un meuble ou d'un objet peut être perçu dans les moindres détails, uniquement si toutes ses dimensions sont visibles. En ce moment, un bar de forme allongée et cubique est conçu à l'atelier, en collaboration avec un atelier de peinture, situé une porte plus loin.

Greutmann Bolzern disposent de beaucoup de place dans l'ancienne fabrique de cigarettes: c'est pourquoi ils stockent au grenier, dans une pièce d'archives, leurs trésors créatifs. «Incroyable, tout ce qui traîne ici», s'étonne Carmen Greutmann lors d'une visite. «Ici, il y a aussi notre cimetière de chaises», dit son mari en montrant une chaise, inspirée d'une tasse à café. Ce projet et d'autres qui n'ont pas vu le jour mais aussi ceux qui ont besoin d'une «pause créative» sont au grenier. La plupart des objets au grenier sont quelque part dans le monde, traduits en produits réels, mais jusqu'à cent fois plus grands, sont utilisés par des gens pour travailler. Un salon pour la compagnie aérienne Swiss, un guichet de banque, une lampe LED futuriste, de nouvelles zones commerciales pour les Chemins de fer fédéraux ou bien même, une voiture de tournée pour la chanteuse d'opéra Cecilia Bartoli. «Et bien entendu, des aménagements de bureaux à profusion», dit Urs Greutmann en riant.

Un couple dynamique
Le duo aime travailler avec des miniatures, de petites chaises et de petites maisons. «Un modèle est beaucoup plus critique et sincère», explique Carmen Greutmann. Une visualisation ou un rendu d'image sont toujours biens, on peut les mettre parfaitement en scène. «Avec un modèle, il faut prendre des décisions.» C'est ce que dit la designer à ses élèves. Depuis huit ans, le couple se partage une chair en conception de produits auprès de l'Académie des Beaux-Arts de Munich. Deux jours par semaine, ils habitent dans un deux pièces dans la capitale de la Bavière. «Les étudiants stimulent sans cesse nos points de vue parce qu'ils posent des questions et nous donnent de nouvelles inspirations », explique Urs Greutmann. D’ailleurs, les deux designers se sont connus sur les bancs de l’université et ont créé leur bureau après leur formation, pas seulement en tant que communauté de travail, aussi en tant que couple. Indépendants depuis 27 ans, Urs et Carmen ont un fils et une fille, tous deux adultes. Leur premier projet a évidemment porté sur des aménagements de bureau.

De longues collaborations
Greutmann Bolzern, qui ont utilisé leurs deux noms pour nommer la société, participent également au dmaine classique du design industriel: en ce moment, ils concourent pour la création d'une vaisselle de luxe pour la classe affaires d'une compagnie aérienne. A cela s'ajoute un pont vers l'art. Pour le laboratoire d'idées Swissnex à San Francisco, ils ont créé une exposition qui fut montrée dans la métropole américaine en décembre 2011. Parfois, nous ne savons même plus ce qui est enfoui dans nos archives. «Là, nous avons conçu un salon pour la Swiss», raconte Urs Greutmann en montrant une maquette sous une bâche plastique. «Non, c'était la Lufthansa à Francfort», corrige sa femme. Les Greutmann entretiennent une longue collaboration avec de nombreux clients, comme avec Lista Office LO.

Mindport, la symbiose parfaite
Depuis près de 15 ans, Urs et Carmen Greutmann sont les designers maison du spécialiste du bureau de Degersheim. Ils ont ainsi contribué au lancement de la nouvelle identité visuelle de Lista Office en 2002. Ils ont créé un mur qui ressemble à un fromage suisse. Aujourd'hui, cette présentation est utilisée dans les showrooms Lista Office LO à travers toute la Suisse. Urs Greutmann explique son idée: «avec ces trous, nous voulions créer une impression d'espace». Il retire un meuble miniature d'une étagère et souffle dessus pour enlever la poussière: «voici l'un des nombreux produits que nous avons pu développer pour Lista Office LO». Mais ces derniers mois, pour le concepteur de bureaux, le projet le plus important a été Mindport et le système d'armoires LO One. «Ce qui est passionnant avec cet objet, c'est qu'il est une passerelle entre le meuble et la pièce», dit Carmen Greutmann. Le travail de Greutmann Bolzern est aussi une symbiose permanente entre l'architecture et le design de produit. «C'est pour cela que ce projet nous correspondait très bien», ajoutent-ils. Ils nous confient d'ailleurs que leur Mindport préféré est le Touch Down. Un meuble marquant doit aussi être «moelleux» et «séduisant». «Le passage de meuble à pièce doit déclencher une émotion chez les gens», dit Urs Greutmann. Et sa femme d'ajouter: «nous voulions que Lista Office LO utilise l'acier avec authenticité et fierté.» La construction «ronde» en acier du Mindport a été un défi technique pour les constructeurs de Lista Office LO «qu'ils ont bien maîtrisé comme on peut le constater en regardant le résultat».

Réduit à l'essentiel
Le grand atelier du duo, dans lequel travaillent, outre les deux fondateurs, quatre designers et une architecte d'intérieur, est aussi blanc que la surface du Mindport. La comptabilité est gérée par la responsable en personne. Leurs postes de travail nous séduisent, ils sont composés de grands classiques de bureaux anciens et d’un chariot Swissair, à côté des bureaux et des tabourets designés par leurs soins. Au milieu de la pièce, un immense cocon est accroché, un entrelacs astucieux de câbles. Simple mais sophistiqué, tout comme le langage de Greutmann Bolzern qui tourne toujours autour de la réduction. «Tout ce qu'on peut supprimer, crée au final un meuble fonctionnel», dit Urs Greutmann. «Avant d'y arriver, nous dessinons, bricolons et jetons et c'est le meilleur dans ce travail», dit sa femme. Les deux sympathiques designers sont souvent au studio le week-end également, parfois pour travailler mais aussi parfois pour faire la fête. Au rez-de-chaussée, ils disposent d'une vaste pièce qui est volontiers louée pour des anniversaires.

Articles similaires